Un Cerf accusa une Brebis devant un Loup, lui redemandant un muid de froment.

Elle ne lui devait rien. Cependant le Loup la condamna à payer ce que le Cerf lui demandait ; elle promit de satisfaire et d'exécuter la sentence au jour marqué.

Quand le temps du paiement fut échu, le Cerf en avertit la Brebis.

Elle protesta contre la sentence, et dit qu'elle ne payerait pas, ajoutant que si elle avait promis quelque chose, ce n'était que par la seule crainte du Loup son ennemi déclaré, et qu'elle n'était nullement obligée de payer ce qu'elle ne devait pas, puisqu'elle ne l'avait promis que par force.