Pin It

Le Jeu des petites gens en 64 contes sots par Louis Delattre : L'inventeur

Bien des gens, au hameau, se souviennent encore de Jean le manouvrier. C’était un petit homme trapu et carré, le plus adroit à dire des sottises et à boire du lait battu, qu’il y eût dans toute la paroisse.

Or, un jour que les fumées du fromage blanc lui avaient monté à la tête, il imagina un moyen merveilleux pour voler en l’air.

Sans rien dire à sa femme, il fut à sa grange, prit son van d’osier qu’il coupa en deux et s’en fit des ailes qu’il s’appliqua sur le dos en passant ses bras dans les anses.

Mais il s’aperçut bientôt qu’il lui manquait une queue, ce qui est pourtant d’un grand secours aux oiseaux.

Après avoir bien ruminé, il s’avisa de prendre sa poêle à frire, passa le manche entre ses jambes et se l’attacha au long du ventre avec sa ceinture de cuir.

Harnaché de la sorte, il monta au haut d’un poirier pour mieux prendre le vent ; et enfin, s’étant élancé, il tomba, la tête en bas, dans l’égout de son fumier et se cassa une épaule.

Ne romps l’oeuf mollet si ton pain beurré n’est prêt.