Préface des nouveaux contes de fées pour les petits enfants de la comtesse de Ségur.

A mes petites-filles Camille et Madeleine de Malaret

Mes très chères enfants,
voici les contes dont le récit vous a tant amusées, et que je vous avais promis de publier.

En les lisant, chères petites, pensez à votre vieille grand’mère, qui, pour vous plaire, est sortie de son obscurité et a livré à la censure du public le nom de la Comtesse de Ségur, née Rostopchine.

Chapitre 1